Littérature, etc.

La poésie n'est pas un luxe

Lecture – Lettres aux jeunes poétesses avec Sonia Chiambretto, Milady Renoir, Chloé Delaume, etaïnn zwer, Édith Azam

Samedi 18 juin à 21h

Le Sample, 18 Av. de la République, 93170 Bagnolet

Gratuit - sur réservation

Réservation ici

Vingt et une poétesses francophones racontent ce qu’est écrire et être une femme ou une personne non binaire aujourd’hui. Vingt et une poétesses, musiciennes, slameuses : Une armée de guerrières, agentes de leurs propres désirs, qui avance, prend la parole, confie ses combats et délivre la poésie de ses représentations traditionnelles. Ces lettres font de l’écriture une matière vivante et politique. Elles disent un désir de transmission, un rêve de l’autre, l’histoire d’une reconquête de soi.

Sonia Chiambretto – Mixant poésie, témoignages et documents d’archives, Sonia Chiambretto façonne une langue brute et musicale pour écrire des « langues françaises étrangères ». Chargés d’une puissante oralité, ses textes sont montés par des chorégraphes et metteurs en scène et/ou performés par l’autrice elle-même.

Milady Renoir – Enchevêtrée de poésies, de récits de comptoir, de politique et d’intimes, Milady Renoir anime des ateliers d’écriture en milieux captifs / ouverts / divers ; rédige des sommaires, des glossaires ; mène des revues, des formations sur des sujets sensibles et mobiles ; chronique à la radio ; cohabite avec un fils en forme d’ado et milite au service de la lutte des Sans Papiers en Belgique.

Chloé Delaume – Elle pratique l’écriture sous de multiples formes et supports depuis plus de deux décennies. Près d’une trentaine de livres comme autant d’expériences. Romans, fragments poétiques, théâtre;  essais, autofictions.

etaïnn zwer – auteur, adelphe de la colleXtive RER Q, etaïnn zwer (∞) croit à l’écriture comme sueur politique et poursuit une pratique obsédée par le pouvoir de métamorphose*s du poème. textes désirants, déclarations (d’amour) vidéos, ateliers d’écriture drag, installations discrètes, lectures crash-tests ou rituels performés : iel explore — écoute, lèche, fantasme, chérit — un*e éros queer (à inventer) opérant comme technologie radicalement tendre pour faire advenir des mondes baisables enfin décolonisés.

Édith Azam fait la cuisine, la chasse au lézards verts et aux coquilles d’escargots vides, elle fait aussi le cheval, le monstre et la vaisselle. Edith Azam fait des blagues nulles des tatouages au stylo rouge, des dessins à la craie sur le sol. Edith Azam ne donne pas de coups au téléphone, et Bulle, son chien, ne donne pas la patte  ! Tout ça les fait marrer. Voilà.