Littérature, etc.

La poésie n'est pas un luxe

Ce qu’il faut dire – Lecture du texte de Léonora Miano par Aurore Déon

Dimanche 19 juin à 18h

Le Sample, 18 Av. de la République, 93170 Bagnolet

Gratuit - sur réservation

Réservation ici

Ce qu’il faut dire est une invitation à habiter ses spiritualités. Dans un monde où les nominations sont enjeux de domination, Léonora Miano invite à prendre ses responsabilités et ses distances quant aux assignations, véhiculées par la langue et les grands récits nationaux. Sa parole, d’une puissance poétique incisive, exhorte à la reconquête des mémoires pour Être Tout simplement Soi. Requiem pour une vieille Europe des privilèges, ces trois chants sont à lire à voix haute, comme un hymne à la connaissance de soi.

Léonora Miano est née en 1973 à Douala, au Cameroun. Elle arrive en France en 1991 pour y suivre des études de Lettres anglo-américaines. Elle y passe de longues années avant de s’établir au Togo où elle réside actuellement. Son œuvre littéraire explore les expériences subsahariennes et afrodescendantes afin de les inscrire dans la conscience du monde, de permettre à chacun d’y trouver le reflet de lui-même, et aux peuples de mieux se comprendre. C’est dans cette optique que son écriture fait une large place à l’intériorité des personnages. Attachée à l’intime et traversée par le politique, la proposition littéraire de Léonora Miano montre les croisements entre la petite et la grande histoire, examinant la manière dont les événements influent sur des destins ordinaires.

Elle reçoit le prix Goncourt des lycéens en 2006 pour son roman Contours du jour qui vient (Plon), le prix Seligmann contre le racisme est attribué à Ecrits pour la parole (L’Arche) en 2012, le prix Fémina et le Grand prix du roman métis en 2013 pour La saison de l’ombre (Grasset). En 2020, l’Université de la Grande région, qui réunit six institutions universitaires européennes dont celle de Lorraine en France, crée le prix littéraire « Frontières Léonora Miano », en hommage à l’écrivaine et à ses engagements.

Aurore Déon est comédienne, danseuse, performeuse, metteure en scène, autrice et co-directrice artistique de la Cie Comme Si depuis 2008, pour laquelle elle joue, écrit et met en scène, notamment le spectacle Baskets Rouges, conte dystopique pour ne plus compter les moutons. Elle écrit, rap, performe ses propres textes et prépare une série de performances sur le thème de la transmission.