19 octobre Lille à partir de 19h

PERFORMANCE – RENCONTRE – CONCOURS D’ÉCRITURE – OUVERTURE !

→ Dans l’église désacralisée Marie-Madeleine à Lille 27 rue du Pont Neuf

19h
Ouverture !
—–
20h
Annonce & Lecture des textes lauréats du concours d’écriture Littérature, etc.
—–
20h30
Lecture-performance anglais-français de la poétesse et performeuse américaine Tracie Morris et de sa traductrice Abigail Lang, accompagnée du traducteur Olivier Brossard. En partenariat avec le festival d’Un Pays l’Autre, dédié à la traduction.

 » Et nous voici ornés de capes, élasthanne et cheveux touffus
Des hiéroglyphes où s’inscrit superbath, peuple qui fit les atomes, sa mama, molécules
avant le deuil
Ça c’était moi dansant la danse noire
et la tête de poulet. Moi faisant des grigris de gruau, ‘vec.
Eskejpeu dire pardon d’avoir balayé tèpieds, mam’ ? »

Révélée en 1993 quand elle a remporté le Grand Slam au légendaire Nuyorican Poets Cafe à New York, Tracie Morris est une poétesse et artiste dont les performances mêlent expérimentations vocales et improvisations scat, rythmes bebop et hiphop. Son dernier livre de poésie (également son premier recueil traduit en français) est Hard Koré : poèmes/Per Form : poems Selected and New (Joca Seria, « collection américaine » 2017). Avec Charles Bernstein, elle a dirigé l’anthologie de Best American Experimental Writing 2016, publiée par Wesleyan University Press. Elle a été fellow en écriture de l’université de Pennsylvanie, fellow Cave Canem et artiste pour le Atlantic Center for the Arts. Tracie Morris est la première Professeure et coordinatrice en Performance et Performance studies au Pratt Institute, New York. Chez cette militante féministe anti-raciste, la critique politique se trame au cœur des sursauts et soubresauts du langage. La vision politique naît d’une expérience intimement verbale du monde, loin des grands discours.

Abigail Lang est agrégée d’anglais, maître de conférences à l’université Paris Diderot où elle enseigne la littérature américaine et la traduction. Traductrice de poésie anglophone en français, elle dirige Motion Method Memory aux Presses du réel, une collection qui met en jeu : le mouvement – flux des images, affleurement des pensées, son de la lettre –, la méthode – test, errance, manière –, la mémoire – invention, impression, archive.

La lecture sera suivie d’un entretien sur les enjeux de traduction de la poésie contemporaine et de la performance, modéré par Olivier Brossard, directeur de la collection américaine des éditions Joca Seria et traducteur de l’anglais.
—–
22h
Pot d’ouverture offert par le Liquium !