Littérature, etc.

Les parleuses

Yanka Diaghileva par Marina Skalova, séance 32 !

Dimanche 25 septembre à 11h

Les Bains des Pâquis - Quai du Mont-Blanc 30, 1201 Genève, Suisse

Gratuit - sur réservation

Pour en finir avec une histoire de la littérature sexiste, chaque mois, les Parleuses, organisent une séance de bouche à oreilles pour propager le matrimoine littéraire. Chaque séance s’articule autour d’un atelier d’écriture, d’un atelier de lecture par arpentage et d’une performance inédite. Pour cette 32e séance imaginée dans le cadre du festival Poésie en ville à Genève (Suisse), c’est l’autrice historique Yanka Diaghileva qui sera mise à l’honneur par l’autrice contemporaine Marina Skalova.

11h → 13h Atelier d’écriture ou Atelier de lecture par arpentage
14h00 → 15h00 Lecture – enregistrement de podcast

(c) Michela Di Savino

Née à Moscou en 1988, Marina Skalova est écrivaine et traductrice littéraire. Elle écrit de la poésie, du théâtre et des OVNIs qui explorent les trous noirs entre genres littéraires. Lauréate du Prix de la Vocation en poésie pour le recueil bilingue Atemnot (Souffle court), paru chez Cheyne en 2016, elle a ensuite publié Exploration du flux, un flux d’écriture musical, poétique et politique (Seuil, Fiction & Cie, 2018) et Silences d’exils, avec la photographe Nadège Abadie (en bas, 2020). Finaliste du Prix des lycéens Koltès au Théâtre National de Strasbourg, sa pièce de théâtre La chute des comètes et des cosmonautes (L’Arche, 2019) a été créée au POCHE/GVE à Genève en 2019 et est mise en scène en allemand au théâtre G7 à Mannheim en 2022. Son dernier texte Tu te souviens des phrases, lauréat de l’aide nationale à la création de textes dramatiques d’Artcena (2021) est un collage autour des violences patriarcales. Récemment, elle
a participé aux livres Lettres aux jeunes poétesses (L’Arche, 2021) et Madame tout le monde (Le Corridor bleu, 2022), deux anthologies mettant en valeur les autrices. En tant que traductrice littéraire, elle traduit actuellement des livres de poétesses féministes russes, Galina Rymbu et Lida Youssoupova. Elle travaille, depuis 2019, sur un immense chantier sur la non-place des femmes en Russie soviétique.

Yanka Diaguileva, née le 4 septembre 1966 à Novossibirsk et morte en mai 1991, est une poétesse et chanteuse de rock dissidente russe.