Littérature, etc.

Les parleuses

Vickie Gendreau (1989-2013) par Aimée Verret, 30e séance !!!

Samedi 11 juin à partir de 15h

Bibliothèque Sorbier/ Le Monte en l'Air, Paris 20e

Gratuit sur réservation bibliotheque.sorbier@paris.fr

Pour en finir avec une histoire de la littérature qui invisibilise et minorise les textes d’autrices et donc nuit à la littérature elle-même, chaque mois, les Parleuses organisent une séance de bouche à oreilles pour propager le matrimoine littéraire. Elles invitent une autrice contemporaine à se faire passeuse de l’œuvre d’une autrice du matrimoine. Chaque séance s’articule autour d’un atelier d’écriture, d’un atelier de lecture par arpentage et d’une performance inédite. Pour cette 30e séance, l’autrice Aimée Verret imagine une séance dédiée à Vickie Gendreau. En partenariat avec le festival Rapaillés, imaginé par le Monte-en-l’Air.

15h → 17h Atelier d’écriture ou Atelier de lecture par arpentage
18h → 19h Lecture – enregistrement de podcast / Librairie Le Monte en l’Air

Née à Montréal, où elle réside toujours, Aimée Verret a publié quatre recueils de poésie, dont Monstres marins (Del Busso, 2019) et Dans mon garde-robe (La courte échelle, 2021), qui a figuré sur la liste préliminaire du Prix des libraires jeunesse 2022. Elle est aussi très connue pour ses nombreux livres jeunesse, qui s’adressent tant aux enfants du primaire qu’aux adolescents (Déracinée, Éditions de Mortagne, collection « Tabou »,
2022). Maintenant éditrice au Cheval d’août, elle travaille dans le milieu de l’édition québécoise depuis 2009, où elle s’est d’abord spécialisée en révision linguistique.

Vickie Gendreau est née à Montréal en 1989. Elle y meurt en 2013 à l’âge de vingt-quatre ans. Son premier roman, Testament, parait en 2012 aux éditions Le Quartanier et remporte prix Marc-Antoine-K.-Fennec remis par l’Académie de la vie littéraire en 2013. Drama Queens (2014) et Shit fuck cunt (2018) sont publiés à titre posthume chez le même éditeur.