Littérature, etc.

Le festival, etc

Lecture de La robe blanche par Nathalie Léger

Samedi 19 octobre, à 16h30

Église désacralisée Marie-Madeleine à Lille (27 rue du Pont Neuf)

Gratuit

« Ma mère à la fin de sa vie a voulu en avoir le cœur net. Avait-elle été victime d’une injustice, ou était-elle responsable de son malheur ? Ce malheur, je le connais, je pourrais affirmer que c’est le mien, mais ce serait déjà trop en dire sur les mystères transparents de la propagation des émotions, et d’ailleurs je préfère m’identifier à une tapisserie qu’au corps en pointillé de ma mère. »

La robe blanche, Nathalie Léger


Nathalie Léger est née en 1960. Avec La robe blanche (éd. POL), son
troisième livre, elle fait résonner deux histoires vraies de robes blanches.
La première, celle de Pippa Bacca, artiste italienne qui décide, avant de se
marier, de se vêtir d’une première robe blanche pour diffuser son message
d’amour dans les pays en guerre et qui est violée, puis tuée par un homme
qui la prend en autostop au cours de son voyage. La seconde, est l’histoire de la mère de l’autrice, dont le mari réussi à divorcer en la rendant coupable à l’exclusivité de l’échec du mariage.

La lecture sera suivie d’une conversation avec Virginie Leblanc, pour Les causeurs du lundi. Virginie Leblanc, enseignante de lettres, est membre des causeurs du lundi, collectif de psychanalystes qui croient ferme que l’art et la littérature éclairent leur pratique.