Littérature, etc.

Le festival DIRE

Jamais je ne vieillirai, Jeanne Lazar / Cie Il faut toujours finir ce qu’on a commencé 

Dimanche 7 mars à 15h (durée : 1h50, sans entracte)

La rose des vents – Grande salle 

Guillaume Dustan et Nelly Arcan furent deux figures de la littérature dite « underground » des années 1990-2000. Leurs œuvres partageaient certaines préoccupations : le sexe, le corps, la drogue ou le genre. De leur vivant, ces parangons de la liberté souffrirent de l’incompréhension voire du mépris des médias. Présenté sous la forme d’une émission de télévision, ce diptyque théâtral drôle et cinglant rend grâce à cette langue qui jamais ne vieillira. 

« Une personnalité (Guillaume Dustan), certes arrogante, mais plus complexe, plus sensible et sincère (…).C’est aussi une interrogation sur l’existence, sur le manque et le besoin de l’autre, la vie et la survie, que propose ce spectacle court, tonique, osé et maîtrisé. » Christophe Candoni – SCENEWEB 

Première partie : Guillaume, Jean-Luc, Laurent et la journaliste
D’aprèsJe sors ce soir de Guillaume Dustan et ses interviews à la télévision  

 Seconde partie : Nelly 
D’aprèsBurqa de Chair de Nelly Arcan et ses interviews à la télévision  

Adaptation et mise en scène Jeanne Lazar
Avec Julien Bodet, Jeanne Lazar, Marie Levy, Thomas Mallen, Glenn Marausse  

Réservations

© photo : Mona-Darley