Littérature, etc.

Les parleuses

Hélène Monette (1960-2015) par Hélène Frédérick, séance 11!

Samedi 13 juin

En ligne

Entrée libre, sur inscription : contact@litterature-etc.com

Pour en finir avec une histoire de la littérature qui invisibilise et minorise les textes autrices et donc nuit à la littérature elle-même, chaque mois, les Parleuses,  organisent une séance de bouche à oreilles pour propager le matrimoine littéraire. Elles invitent une autrice contemporaine à se faire passeuse de l’œuvre d’une autrice historique. La séance s’articule autour d’ateliers et d’une performance inédite. Pour la séance 11, c’est Hélène Frédérick qui mettra en lumière l’œuvre d’Hélène Monette. Compte-tenu du covid 19, la séance se déroulera en ligne, et non pas au festival Rapailler, imaginé par la librairie Le Monte-en-l’air pour donner à entendre les littératures québécoises, comme prévu initialement.

Poète et romancière, née en 1960, Hélène Monette grandit dans un village de la Montérégie. Elle a écrit deux romans, Le Goudron et les plumes et Unless ainsi que des recueils de nouvelles parmi lesquels Montréal brûle-t-elle ?, Plaisirs et paysages kitsch, Le Blanc des yeux et Un jardin dans la nuit (2001) aux éditions Boréal. Son recueil Thérèse pour Joie et Orchestre lui vaut le Prix du Gouverneur général de 2009.

Hélène Frédérick est née à Saint-Ours au Québec, dans la vallée du Richelieu, en 1976. Après des études de lettres, elle a travaillé pour des librairies indépendantes et à la diffusion livres du Réseau Art Actuel Québec. Installée à Paris depuis 2006, elle collabore régulièrement à des revues littéraires et signe des fictions radiophoniques sur France Culture et France inter. Son troisième roman, publié aux éditions verticales, s’intitule La nuit sauve.