édito

 

Chères sensibilités anormales,

Nous sommes heureuxSes et fébriles de vous retrouver pour Littérature, hors normes, etc., car comme pour chacune des cinq précédentes éditions du festival, nous nous rejouons la scène de « Cette fois, ce sera la plus belle» et nous y croyons vraiment.

En la préparant, nous avons eu envie de vous présenter, dans les bibliothèques, les librairies, les cinémas, les théâtres, les cafés du village, des écrivain.e.s, des vidéastes, des dessinatrices, des rappeur.se.s, des musicien.ne.s, des comédiennes qui fissurent les fictions normatives qui voudraient faire la loi. Des artistes qui, avec le papier, les pixels et la voix, depuis les souterrains, font éclore des jeux d’ombre et de lumière qui percent l’opercule du normal pour nous rappeler que nous sommes tou.te.s des exilé.e.s, des malades, des fous, des mal né.e.s, des sorcières, des coupables, des victimes, des génétiquement modifié.e.s, des anticonformistes, des queers ou des qui ne se retrouvent toujours pas dans la liste.

Au plaisir donc ni simulé ni dissimulé de vous croiser, toucher, rencontrer
hors de la nuit des normes, hors de l’énorme ennui !

Littérature, etc.